LIVRE POUR APPRENDRE LE CORAN

Rechercher dans ce blog

Chargement...

le vrai nom du prohete

le vrai nom du prohete

mardi 9 avril 2013

Comment faire des dou'a (invocation) ? Explication, Définition et Valeur de la Douha


Comment faire les dou’a ?
les mains invocations allah
position des mains quand on accepte un invocation allah doua

Les dou’as on peut les faire à n’importe quel moment de la journée, pas uniquement après une prière, Allah aime que Son serviteur l’invoque, Il a dit à ce sujet: « invoquez moi et je vous exaucerai"

Quand on fait une dou’a, on joint et on ouvre les mains comme un livre, et on demandes tout ce que l’on souhaites.

Avant et après chaque dou’a, on récite une prière sur le Prophète
« Allahouma sali ‘ala sayiddina Muhammad wa ‘ala alihi wa sahbihi wa salam »
« Mon Dieu, prie sur notre Prophète Muhammad et sur sa famille et ses compagnons et accorde leurs la paix »
Car le Prophète a dit : « Et tant qu’aucune prière sur moi n’est dite pendant une dou’a, il y a un voile entre cette invocation et le Ciel. Quand la prière sur moi est dite, le voile est enlevé et la Dou’a est accepté« .

Deux manière valable pour faire une dou’a

1 - Pour ce qui est de faire des dou’as en étant prosterné, cette position est celle de la soumission et de l’humilité devant le Seigneur des seigneur, on pose ce que l’être humain a de plus chère (sa face, sa tète et aussi son cerveau (intelligence) à terre en signe de soumission absolue.

Description : Quand on se prosterne, on dit la prière sur le Prophète (pbsl) « Allahouma sali ‘ala sayiddina Muhammad wa ‘ala alihi wa sahbihi wa salam », puis on demande ce que l’on veut (l’argent, l’amour …), puis on dit amine et on redit la prière sur le Prophète (pbsl)

2 - Pour ce qui est des mains tendus et ouvertes, il est dit dans un hadith qu’Allah en raison de Son immense Miséricorde ne laissera pas les mains tendues ouvertes vers Lui vides de réponse.

Description : Quand on fait une dou’a après la prière, on es à genoux et on joint les mains ouvertes (comme un livre ouvert), on dit la prière sur le Prophète (pbsl) « Allahouma sali ‘ala sayiddina Muhammad wa ‘ala alihi wa sahbihi wa salam », puis on demande ce que l’on veut (l’argent, l’amour …), puis on dit amine et on redit la prière sur le Prophète (pbsl)

Sinon à chaque moment de la journée tu peut faire des dou’a

Pour ce qui est des invocations faites la nuit, c’est sur qu’il y a plusieurs indications que ce soit dans le saint Coran ou dans la tradition de notre vénéré Prophète qui montre que la prière surérogatoire de la nuit ou les invocations de la nuit sont d’une grande valeur pourquoi parce que le fidèle est seul avec son Créateur, donc il ya une proximité  avec Allah qui ne peut se réaliser que la nuit.

Sur le fait d’ouvrir ses mains comme un livre pour invoquer notre Seigneur.

Dans les lignes suivantes, je vais citer quelques un de ces Hadiths:
1- Abou Houreïra rapporte que Toufaïl Ibn Amr Ad Dawsi (ra) vint auprès du Prophète Muhammad (saw) et lui dit: « Ô Messager de Dieu ! Les « Daws » (sa tribu) ont désobéi et ont refusé (d’accepter l’Islam). Implore donc Allah contre eux. » Le Prophète Muhammad (saw) se mit alors face à la Qibla et leva ses mains. Les gens pensaient qu’il allait les maudire (c’est à dire les « Daws » ). Il dit: « Ô Allah ! Guide les « Daws » . » (Boukhâri et Mouslim)

2- Dans le Sahîh Mouslim, il y a un Hadith assez long dans lequel il est mentionné que le Prophète Mohammad (saw) est allé visiter le « Djannatoul Baqi’ » (cimetière de Médine), où il est resté longtemps debout, puis a levé ses mains en trois fois. (Mouslim – Volume 2 / Page 670)

En commentant cette Tradition, l’Imâm Nawawi a écrit notamment ceci:
« (…) Il y a dans ce Hadith la recommandation d’allonger les invocations, de les répéter et de lever les mains durant celles-ci (…) »

3- Enfin, on peut également citer un autre Hadith, rapporté par Salmân (ra) et qui est assez explicite sur le fait de lever les mains durant les invocations en général. celui-ci relate que le Prophète Mouhammad (saw) a dit:
« Certes, Votre Seigneur est « pudique » et généreux (« hayyiyyoun karîmoun » ); Il est « gêné » (yastahyî » ), lorsqu’un serviteur lève les mains vers Lui, de les retourner vides. »
(Cité par Ibn Hadjar r.a. dans son « Bouloûgh oul Marâm », qui indique que le Hadith est présent dans les trois sounan (Tirmidhi, Abou Dâoûd et Nasaï ) et a été authentifié par Hâkim. Pour information, Adh Dhahabi. a confirmé ici l’authentification de Hâkim. Ce Hadith a également été authentifié. dans  « Sahîh sounan Tirmidhi » – Hadith 2819, « Sahîh sounan Ibn Mâdja » – Hadith 3117 et « Sahîh sounan Abi Dâoûd » – Hadith 1320)

En considérant tout ce qui a été énoncé jusqu’à présent, je ne pense vraiment pas qu’il soit raisonnable de considérer que le fait de lever les mains durant les invocations est une pratique qui n’est pas fondée et qu’il s’agit d’une Bid’ah…
J’ajouterai encore, au sujet de l’Imâm An Nawawi , qu’il a intitulé ainsi un court chapitre de son ouvrage « Al Adhkâr »: « Lever les mains durant les invocations, puis les passer sur le visage. » Il y cite un Hadith -rapporté par Oumar et présenté par l’Imâm Tirmidhi r.a.- qui dit en ce sens que le Prophète Mouhammad (saw), lorsqu’il levait les mains durant les invocations, ne les rabaissait pas sans les avoir au préalable passé sur le visage.)  C’est la raison pour laquelle Ibnou Hadjar a écrit, dans son « Boloûgh oul Marâm », qu’en raison de ces différentes versions concordantes, on peut considérer ce Hadith comme fiable (« Hassan » ) (« Bâb oudh dikri wad douâ » – Page 446).

Enfin, il y a -au moins- une Tradition qui indique assez clairement que le Prophète Mouhammad (saw) levait les mains lorsqu’il faisait des invocations après la Salât.
Mouhammad Ibn Abi Yahyâ Al Aslami dit en ce sens qu’il a assisté une fois à la scène suivante: Abdoullâh Ibn Zoubayr  a vu un homme lever ses deux mains pour faire des invocations avant qu’il ne complète sa Salât. Lorsqu’il eut terminé celle-ci, Abdoullâh Ibn Zoubayr  lui dit que le Prophète Mouhammad (saw) ne levait pas ses mains tant qu’il n’avait pas fini sa Salât. (Rapporté par Tabrâniy. Hâfidh Al Haythami .

Et Dieu est Plus Savant !

Une invocation qui résume toutes les autres

« L’Envoyé d’Allâh (sallallâhu ‘alayhi wa sallam) faisait de nombreuses invocations mais je n’en retenais aucune. Aussi, lui demandai-je un jour : Ô Envoyé d’Allâh, tu as fréquemment invoqué [Allâh] mais nous n’avons rien retenu ! Il me répondit : Voulez-vous que je vous indique une invocation qui résume toutes les autres ? Tu diras :

Ô Allâh ! Je te demande le meilleur de ce que T’as demandé Ton Prophète Muhammad et je te demande de me préserver de ce dont le  Prophète Muhammad T’as demandé de le préserver.
Tu es le Seul secours  et c’est à Toi qu’il revient d’exaucer.
Il n’est de force ni de puissance que par Allâh. »

Allâhumma innî as-aluka min khayri mâ sa-alaka minhu nabiyyuka Muhammad sallallâhu ‘alayhi wa sallam
wa na’ûdhu bika min charri mâ-s-ta’âdhaka minhu nabiyyuka Muhammad sallallâhu ‘alayhi wa sallam
wa Anta-l-Musta’ân wa ‘alayka-l-balâgh(u)
wa lâ hawla wa lâ quwwata illa billâh

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

posez une question?/ou commenter/